Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

le cri

Platon dans la République, 380 avant J-C décrit une citée idéale et saine, dans laquelle les habitants végétariens par nature font le choix de la frugalité:

Une trop forte expansion entraînant des excès menacerait la cité et la rendrait insalubre, elle favoriserait les maladies et les guerres d’appropriation des pâturages.

Mais l’époque romaine ne l’a pas écouté…..

<JE NE SAVAIS PAS>

805 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde, soit 1 personne sur 8. (ONU)

La malnutrition provoque la mort de 3,1 millions d’enfants de moins de 5 ans chaque année.

SOIT LA MORT DE : 8500 ENFANTS TOUS LES JOURS.

                                        : 354 ENFANTS TOUTES LES HEURES

                                        : 6 ENFANTS TOUTES LES MINUTES

Dans les pays en développement 66 millions d’enfants en âge d’aller à l’école y vont le ventre vide, dont 23 millions rien qu’en Afrique. (PAM)

En Europe, 79 millions de citoyens vivent au-dessous du seuil de pauvreté et 16 millions dépendent de l’aide alimentaire et d’œuvres de charité.(UE27)

Pour des raisons économiques, en Europe 240 000 tonnes de nourriture finissent à la poubelle CHAQUE JOUR. (FAO)

Ce qui signifie que près de 50 % d’aliments sains sont gaspillés chaque année dans l’UE, entre la chaîne de fabrication alimentaire, les ménages, les supermarchés et les restaurants.

Qu’ils soient riches ou pauvres, TOUS LES HUMAINS ont le droit de manger, de vivre dans la dignité, d’être en bonne santé et d’avoir un avenir……..

Pour faire pousser 1 kilo de céréales (destinées à l’alimentation des animaux), il faut 1 tonne d’eau. Si l’on tient compte aussi de l’eau bue par les animaux et de celle nécessaire à leur entretien il y a dans:(source:waterfootprint)

1 kilo de volaille = 4 tonnes d’eau

1kilo de porc = 6 tonnes d’eau

1 kilo de mouton = 9 tonnes d’eau

1 kilo de bœuf = 15,5 tonnes d’eau

SOIT, PLUS DE 15000 LITRES D’EAU POUR UN RÔTI DE BOEUF.

SOIT UNE DOUCHE PAR JOUR PENDANT UN AN POUR 1 KG DE BOEUF……………………

783 million de personnes n’ont pas accès à l’eau
(OMS)
3,6 milliards de personnes consomment de l’eau non potable

1 400 enfants âgés de moins de cinq ans meurent CHAQUE JOUR de maladies diarrhéiques liées à l’absence d’eau potable, d’assainissement adéquat et de bonnes conditions d’hygiène.

Qu’ils soient riches ou pauvres, TOUS LES HUMAINS ont le droit d’accéder à l’eau potable, de vivre dans la dignité, d’être en bonne santé et d’avoir un avenir……..

En faisant souffrir les animaux que nous consommons, nous consommons de la souffrance et nous en souffrons.

Nos animaux de consommation sont élevés dans des camps de concentration et d’extermination.

Nombres d’animaux abattus dans le monde par MINUTE pour notre consommation : (FAO)

87226 poulets

1268 dindes

4206 canards

2387 cochons

545 bovins

946 moutons

1970 lapins

A la fin de sa vie un Français non végétarien aura mangé: (AVF)  

6 à 7 bœufs, vaches ou veaux

33 cochons

1à 2 chèvres

9 moutons

1300 volailles

60 lapins

Des centaines d’animaux marins……….

Qu’ils soient sauvages ou domestiques, d’élevage ou de compagnie, tous les animaux ont le droit de vivre dans la dignité, d’être en bonne santé et d’avoir un avenir……..                      

                       <MAINTENANT JE SAIS>                                                                         

PLANETOSCOPE

Des droits de l’Homme

Je ne doute pas que la race humaine en son graduel développement n’ait entre autres destinées, que celle de renoncer à manger des animaux, et ainsi réglera les problèmes d’écologie, de famine et de cruauté.

De la décroissance alimentaire à la croissance en conscience

Chaque élévation de conscience individuelle, élève la Conscience collective. La peur, l’illusion, l’oppression et l’économie de marché, ne sont pas des valeurs, elles n’ont aucun pouvoir réel, elles n’ont de pouvoirs que ceux que nous leur donnons. Il n’y a qu’une Valeur, qu’un Pouvoir c’est notre connexion primordiale à la Vie, au Vivant à la Terre.

Les couleurs de l’Esprit

La foret de Thoreau

La forêt de Thoreau.

Pour ne pas affronter la ville, je traverse la Forêt de Thoreau. Une lune, des étoiles, un univers pour ma retraite. La nuit jamais un voyageur ne passe, j’y cherche quelque chose à ÊTRE.

Les animaux y vivent sauvages, signe extérieur de liberté, de vérité.

Mais pour combien de temps encore?

Ici les lois de l’univers ne sont pas différentes, elles sont évidentes, à jamais du côté des plus sensitifs. Ici l’instinct d’une vie plus élevée m’ enclin à faire l’examen de minuit.

Comme si seul le sauvage peut comprendre et respecter la nature, quel sorte d’espace est celui qui sépare l’homme civilisé des autres espèces avec les quelles il partage la planète, et ses ressources. Il vit dans une vaste mesure en faisant du plus faible sa proie, c’est une triste méthode d’agir.

L’humain est la seule espèce qui évolue en éradiquant toutes formes de vie, en détruisant son environnement, en menaçant sa propre survie.

En cette foret Cathare je me refuse à tuer et à consommer le moindre animal, Hérétique aujourd’hui, je ne doute pas que la race humaine en son graduel développement n’ait entre autres destinées, que celle de renoncer à manger des animaux, et ainsi réglera les problèmes d’écologie, de famine, et de cruauté.

Ma virilité est déjà discutée, pourquoi faut-il toujours descendre au niveau de notre perception la plus lourde, et louer cela comme sens commun, le taureau symbole de virilité ne mange que des végétaux.

Avant de pénétrer cette foret J’étais une chenille carnivore et vorace, et même si je ne tuais pas pour me nourrir d’une façon effective, je participais à ce génocide. Je mangeais sans faim et buvais sans soif.

Je décidais de ne plus quitter la forêt de Thoreau pour un aussi bon motif que j’y étais rentré. Peut-être me sembla-t-il que j’avais plusieurs vies à vivre, et que je ne voulais plus donner de temps à l’autre. J’ai appris que si l’on avance hardiment dans la direction de ses rêves, et s’efforce de vivre la vie qu’on s’est imaginée, on est payé de succès inattendus en temps ordinaire.

Comme le sage, mon corps entier n’est plus qu’un sens, et par tous les pores absorbe le délice.

Je vais et viens avec une étrange liberté, la forêt est devenue partie de moi-même. Il ne peut être de solitudes pour qui vit ami de la nature et possède encore ses sens.

Tant que la cruauté, la peur, et la souffrance feront partie de ce monde, mon repos ne sera jamais complet, je resterai ici, veilleur, guerrier spirituel, monaste qui relie l’homme à la nature, à l’Univers.

E.S.B.

D’après une lecture de: Henry David Thoreau.

Walden ou la vie dans les bois.

V.I.T.R.I.O.L.

Publicités